Il y a quasiment un an, je me rendais à Nice via un interminable voyage en train pour découvrir un événement qui allait démarrer sa deuxième édition, le LE FESTIVAL DU FILM MOTO DE LA CÔTE D’AZUR. Bonne et logique idée de localiser un festival de film dans le sud et encore meilleure idée si le thème en est la moto, en effet quel meilleure situation géographique pour tous les rouleurs que les magnifiques routes des Alpes Maritimes riches d’une météo quasiment toujours clémente. Il ne faisait aucun doute que le public serait au rendez-vous et qu’une file impressionnante de bécanes garnirait le trottoir devant le cinéma.
Il faut préciser que j’avais reçu de la part du président et fondateur de cet événement, Olivier Wagner, la proposition de faire partie du jury de cette seconde édition, j’allais donc rejoindre les autres membres et pas de moindres : j’allais faire la connaissance de Jacques Bussillet, président du Jury et des autres membres du jury : Lydia Truglio Beaumont du blog Mag Motardes, Nicole Barbaroux présidente de l’association ESPRIT MOTARD 06, Didier De Radiguès ancien pilote de Grand Prix belge aujourd’hui artiste photographe que j’avais vu rouler de belle manière à Spa.
Une fois les présentations faites avec mes collègues, c’était parti pour trois jours intenses et studieux de projections de courts et de longs métrages très différents les uns des autres mais toujours passionnants à découvrir. Première surprise, très peu de motards se déplaceront aux projections, la météo très clémente n’était pas en cause, juste le peu d’intérêt certainement, le sud et sa superficialité aura encore tenu toutes ses promesses. De toute façon les absents ont eu tort, ceux qui avaient fait le déplacement pourront le confirmer. Ce fut un plaisir de les rencontrer aussi, ce festival est un événement majeur pour tout passionné de moto et il mérite le plus grande audience, elle arrivera certainement.
ci-dessus : Quelques images que j’ai volé directement sur l’écran de projection
Les délibérations n’ont pas été simples, car chacun des membres de ce jury avait sa propre sensibilité et une personnalité forte, mais le palmarès a donné lieu tout de même à une belle unanimité et nous pouvons je pense en être fiers. Je vous vais pas revenir ici sur le détails des films de l’an passé, par contre il m’est obligatoire de faire un aparté sur une des très belles rencontres de ce festival en la personne de Michel Ledermann, en fait ce n’était pas exactement une rencontre, j’avais déjà croisé ce colosse souriant dans le paddock à Gedinne lorsque j’étais allé rouler là bas en 2013, il participait sur un magnifique side-car à moteur Triumph avec sa femme Bernadette. J’avais su que celle-ci était depuis décédée, le festival, projettera hors-compétition un film d’une intense émotion réalisée en sa mémoire et présenté sous le titre « Be. Continental Circus », réalisé par Marc Bruynbroek – Lautal. Le réalisateur, le producteur et Michel seront présent, dans la salle pendant le film et sur la scène pour répondre au public présent, l’émotion ressentie ce jour là, personne ne pourra l’oublier, ni l’amitié et la force de vivre de Michel Ledermann, toujours debout bien qu’amputé par la vie de sa moitié. Rien que pour ça, ce festival valait le déplacement.
Ci-dessus : Olivier Wagner l’organisateur du festival et Michel Ledermann

Le festival revient bien entendu en 2020, vous pourrez trouver toutes les informations sur les films sélectionnés sur le site internet très bien fait à cette adresse : www.festivalmoto.com Voici la liste des 19 films retenus :

Long-métrages en compétition

  • • 1 Map for 2 – Italie
  • • A Thousand Miles Behind – USA
  • • Blenio, Utah – Suisse
  • • Egal Was Kommt – Allemagne
  • • Récits d’un Voyageur Heureux – France
  • • The Roost – Japon
  • • Wayne – Nouvelle-Zélande

Court-métrages en compétition

  • • 125 S – France
  • • 46 mm – USA
  • • Fast & Left – A Flat Track Film – USA
  • • I Hate Ladies – Suède
  • • La Chica del Vestido Rojo y Sombrero Amarillo – Chili
  • • Motorcycle for Maradona – Bielorussie
  • • Motorcycle Man – USA
  • • Ordu – Texas – Turquie
  • • The Unknown Racer – Russie

Films hors compétition

  • • Le Cheval de Fer – France
  • • Daytona, une française au départ – France
  • • Dakar, le film – France
Merci encore à toute l’équipe du Festival, à Olivier le président, à François Pacou le photographe à qui j’ai emprunté les plus belles images de cet article et à l’accueil des niçois, cette année ne ratez pas le festival