Harley Davidson l’a très bien compris, en design, l’obsolescence n’est pas synonyme d’échec, cela signifie simplement qu’on en a exploité toutes les possibilités. Alors ce qu’il faut c’est un design nouveau avec de nouvelles perspectives pour repousser les limites précédentes. On ne compte plus les évocations de la Harley XR de flat track, sur toutes sortes de bases plus improbables les unes que les autres, de la SR500 à des Ducati en passant par des Goldwing affublées d’un kit Stortz… il fallait bien que la maison mère reprenne la main, et même si on peut considérer la XR1200 comme une première tentative, on avait là strictement une évocation des glorieuses anciennes, ici c’est différent.
Harley-XG750R-Left-side
Voici donc la XG750R Flat-Track Racer, c’est avant tout un prototype mis au point pour la course par la division racing de HD, menée par Kris Schoonover son manager et sur laquelle le jeune pilote Davis Fisher a réussi à faire troisième lors de la manche de Sacramento du Mile en championnat AMA de Flat Track, un exploit, pour HD qui n’avait jamais été réédité depuis 42ans et à l’époque c’était un XR750 avec son bloc alu.
Harley-davidson-xg-750r-flat-tracker-fisher-1
Cette XG750R est basée sur la Street 750 à refroidissement liquide qu’HD a présenté il y a quelques mois, les deux proto engagés en course ont bien entendu été profondément revu en collaboration avec Vance&Hince mais on est toujours sur un V-twin liquid cooled dont la base est commercialisée par ailleurs. On peut se prendre à rêver que, comme à la grande époque des XR750, Harley commercialise des XG750R avec un frein avant et des phares… ils l’avaient fait en toute petite quantité sous forme de XR1000 mais à un tarif équivalent à deux Sportsters de l’époque, les amateurs ont préférés acheter des bases à les modifier eux-mêmes.
Press-release-may-26-2016-harley-davidson-xg750r