Dans son numéro 16 du début d’année 2016, RAD lance une opération « Circuits en Danger », l’actualité n’est pas bien souriante pour la moto en général, entre la décision de la mairie de Paris de virer tous les deux-roues immatriculés avant 2000, à partir de juillet 2016. Mais pendant ce temps là, les circuits sont aussi victimes d’écolo-portunistes qui tentent d’en obtenir la fermeture.
Voici quelques extraits de l’article rédigé en collaboration avec Jean-Luc Nobleaux.
Operation-Circuits
La cohérence voudrait que lorsque l’on déploie des moyens disproportionnés pour matraquer automobilistes et motards sur le réseau routier ouvert, tout soit fait de l’autre côté pour rendre accessible les circuits de pilotage. Prévention, apprentissage, loisir, exutoire…, doivent être le pendant de la répression organisée. Ce fut le cas en France, mais c’était trop beau pour durer. La situation se dégrade. Et pas forcément à cause des pouvoirs publics.
cartedefrance-CIRCUITS
Le célèbre circuit Carole en région parisienne, convoité par les promoteurs, fut repris de justesse ; sis dans une ZA près de Roissy-CDG, il n’a dû sa survie (provisoire) que grâce à une coûteuse remise aux normes et sa reprise par la FFM. Il se passe quasi la même chose dans le nord pour le circuit de la Montagne de Fer à Lezennes (51). Quant au fameux « grand circuit international » prévu en région parisienne, il n’a jamais vu le jour malgré plusieurs propositions ; trop de freins, partout.  Spa Francorchamps, Pau-Arnos, Issoire, La Bresse, Le Laquais, La Ferté-Gaucher, Thenay, Fontenay-Le-Comte, Clastres, Les Ecuyers-Beuvardes, Alès, Lédenon… tous font l’objet de plaintes pour « nuisances sonores » et sont plus ou moins menacés. Sur toutes ces pistes c’est la valse des contrôles-sonomètres, au gras dam – notamment – des pilotes de motos anciennes et autres cafe racers. Pire, des riverains du fabuleux circuit de Charade (dans les monts d’Auvergne) se plaignent eux aussi du bruit. Étonnant puisque le circuit, considéré comme l’un des plus beaux du monde, existe depuis 1958 ! Un protocole d’accord fut instauré visant à limiter les nuisances sonores ; résultat : les motos y sont interdites ! Certains plaignants veulent aller plus loin et fermer le site (une association de défense du circuit a été créée). Même près du mythique circuit du Mans (72), pourtant créé il y a un siècle, on trouve des riverains pour se plaindre du bruit ! Plaintes étouffées car Le Bugatti est un monument, et le circuit – qui est riche – dédommage grassement les riverains. Le magnifique tracé du Mas du Clos (23) n’a pas cette chance, il est désormais fermé, les coûts de mises aux normes étant pharaoniques. Peut-être sera-t-il repris par la Région, comme Folembray (02) ou Fay-de-Bretagne (44) ? Le tout nouveau Circuit de l’Eure près de Vernon (27) est lui interdit d’ouverture, harcelé par les « environnementalistes » locaux. Quant au fameux circuit d’Albi (81) il est placé en liquidation, à cause de sa gestion interne certes, mais à l’heure actuelle rien n’est fait pour le sauver alors que les sommes à sortir semblent dérisoires à cette échelle
(150 000 euros). L’apathie des pouvoirs publics est « motivée » – là encore – en partie par les pétitions de riverains mécontents du bruit
et/ou les pressions exercées en interne par les fonctionnaires « vert-de-gris ».
Circuit-DangerRAD1