10 – #CryptoDATA Motorrad Grand Prix von Österreich le 20 août, le règne de Pecco au RedBull Ring.

0
495

19 aout SPRINT RACE
Alors que Zarco et Quartararo avaient réalisé les meilleurs temps de la séance d’essai du vendredi matin, ils ont réussi tous les deux à se qualifier directement pour la Q2. Ce n’est pas le cas de MM93 qui échoue au final à la 18e position sur la grille.Le samedi à 15h c’est encore Pecco qui part en pole avec à ses coté Maverick et Brad Binder, une Ducati, une Aprilia et une KTM, encore une façon de montrer que les japonaises sont à la ramasse. Zarco en 4e ligne comme son coéquipier qui a lui aussi raté sa qualif et Aleix Espargaro. Fabio est juste devant sur la troisième ligne. Les deux pilotes VR46, en présence du Doctor sont qualifiés en deuxième ligne. Départ de rêve pour Pecco juste suivi par les deux KTM pendant que Jorge Martin pète les plombs et pousse Quartararo qui pousse Bezzecchi, Zarco tombe ainsi que Oliveira, beaucoup de monde dehors pour un premier virage !!. On attend la décision de la direction de course. Marquez profite de tout ce merdier pour gratter la 9e place en course, Miller bouchonne Marini pour la 4e place, Martin qui a causé toutes ces chutes est 5e. En doublant Marini; il l’envoie au tas… c’est un doublé VR46 pour l’espagnol !! Bravo, Rossi est ravi sur le bord de la piste. Et la direction de course, décide que c’est Fabio qui doit se taper un long lap pour avoir lui aussi poussé Savadori dans les orties.

31° dans l’air, presque 40 sur la piste, tout le monde a de quoi se rafraichir sur la grille et ça ne fait pas de mal. Depuis la veille, Martin a pris un long lap qu’il devra effectuer durant la course, on a peur du premier virage, Fabio se place à la 7e place alors que Pecco fonce en tête suivi des KTM.
Bagna et Binder créent déjà un écart avec les suivants, et le sud africain met la pression sur l’italien, il reste 24 tours, les deux VR46 ont cette fois ci échappé à Martin et roulent ensemble même si Bezzecchi prend l’avantage et part à la chasse d’Alex Marquez, Miller se fait dépasser par tout le monde. Cela donne une belle bagarre pour la 8e place avec Bastianini quand Fabio passe Zarco. Bezzecchi a Alex Marquez en ligne de mire pour la 3e marche du podium, le paternel Marquez qui a senti vent tourner est dans le box Gresini… tu penses. Il reste 14 tours à Bezzecchi pour aller manger Alex, qui n’est pas le premier venu quand même.
A 6 tours de l’arrivée, Bezzecchi passe Marquez et laisse Marini coincé derrière l’espagnol qui va surtout défendre désormais, Bagnaia compte presque 5s d’avance sur Binder. Sans surprise c’est donc le numéro Uno qui passe la ligne en tête suivi de Binder et de Bezzecchi, Zarco a coulé à la 14e place pendant que Fabio exécutait une plutôt bonne fin de course en passant Miller pour la 8e place. Il y deux VR46 sur le podium alors que Celestino Vietti a gagné en Moto2, Rossi n’aura pas fait le déplacement en Autriche juste pour manger des saucisses.

La nouvelle du weekend
La news qui a agité tout le paddock et les commentaires des tifosi c’est le changement de team pour Johann Zarco, le comique spécialiste du stand up qui sert de commentateur à Canal+ l’ayant claironné dès le vendredi, comme une chose déjà signée. Il fallait voir le Jules, totalement en roue libre affirmer à un Lucio Cecchinello étonné que lui savait que c’était plié alors que le patron de LCR affirmait que sur son bureau ne figurait aucun contrat signé… Ils osent tout, c’est même à ça qu’on les reconnait… Autre scène lunaire, quand le clown grisonnant propose à Lucio de venir manger chez lui, parce que, je cite « nous on aime manger »… Et ils sont payés pour ça ??
En tout cas, on aurait aimé que ce ne fut pas vrai, ne serait-ce que pour mortifier le blaireau, mais non, c’est acté, le dimanche, Johann Zarco confirme sont départ pour Honda et une moto qui ne gagne plus. Honda qui met des sous sur la table pour avoir le talent et l’expérience du français et un contrat de deux ans, quand Ducati ne lui propose pas grand chose, pas plus d’un an, rien de sur ensuite, voire une issue de secours vers la WSBK et même pas la garantie de continuer chez Pramac… Chez les rouges, on regarde d’abord où on peut coller les pilotes italiens, puis espagnols, et on cale les armoires avec le reste… Bon vent Johann.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.