Une Bellagio 940cc de 2010 comme base, voilà ce qui a motivé une fois de plus l’atelier Officine Rossopuro pour exercer ses talents sur une nouvelle Moto-Guzzi. C’est en effet quasi exclusivement sur la marque de Mandello del Lario qu’ils travaillent, passionnés qu’ils sont de l’emblématique V-twin face à la route dont l’histoire est riche et les déclinaisons en cylindrées et en modèles sont si nombreuses que l’histoire n’est pas prête de s’arrêter.
L’adaptation de roues à rayons donne un cachet nettement plus classique à cette moto
Sabot moteur, caches latéraux, les accessoires en alu sont fabriqués maison aussi
L’échappement 2 en 1 vient de chez Zard, la fabrication de la ligne est maison.
Un porte plaque d’immat vient prendre appui sur la transmission par cardan de la Guzzi
Souci du détail, les clignotants minuscules intégrés au garde boue en aluminium qui laisse voir l’amortisseur Öhlins dont le réglage remonte singulièrement l’arrière de cette moto.

 

C’est aussi l’occasion de revenir sur une superbe réalisation de Filippo Barbacane, sur une base Guzzi bien évidemment, mais une 1000SP cette fois, nommée PureSang, cette moto possède une capacité de séduction assez rare à mon avis… comment résister à l’envie de l’essayer ?
La recette d’Officine Rossopuro est toujours un peu la même car toujours aussi efficace, de l’aluminium travaillé à l’atelier pour quelques belles pièces, des jantes Borani à rayons pour le coté classique encore
un grand soin apporté aux détails, une instrumentalisation moderne à base d’électronique, qui remplacera avec bonheur l’équipement d’origine Guzzi, fiable, élégante, classique mais contemporaine, une Guzzi de chez Filippo Barbacane est un succès assuré.