Dans l’Hérault, pas très loin de Montpellier, se trouve l’atelier de Pierre Clanet, ce jeune passionné de motos a une formation liée au métal sous toutes ses formes, pas la musique qu’on entend au Hellfest mais la matière dont est constitué une brèle en général. Donc il coupe, soude, forme, assemble etc… Son atelier s’appelle Good Star, la bonne étoile qui est la sienne s’occupe de remettre en forme des motos fatiguées, de faire de subtiles modifications sur un W650 Kawa ou un ER5, ou de remettre en route une Enfield India qui a déroulé du ruban… Vous pouvez aussi lui confier la santé de votre moto, même si elle ne sort pas de son atelier, c’est un bon.

Après avoir sorti quelques prépas bien sympas, comme ce petit racer noir épuré à moteur XLS 500 Honda qui lui a servi à faire quelques montées historiques, ou un CB 500 K1, Pierre c’est attaqué à un Kawa 750 KZ Limited de 81 qui est rentré à l’atelier sous forme d’épave… Ceci pour couper court aux jérémiades des puristes.

Ce n’est pas une commande d’un client, c’est une moto personnelle sur laquelle il a pu travailler comme il l’entendait et selon ses propres goûts, « Sur cette prépa ,  j’ai voulu faire quelques clins d’œil à la 900z1 de 1973 en réalisant une ligne avec quatres silencieux et en recopiant une teinte qui était proposée à l’époque »

La moto repose sur des trains roulants de KTM Duke, le réservoir provient d’une z650 de la même année que la KZ. Pierre a réalisé des fixations pour installer le phare sans son cuvelage, permettant de gagner en épaisseur et en encombrement, et de pouvoir le rentrer au maximum dans la fourche . On peut constater le soin apporté aux détails, c’est propre et bien réalisé.

La capacité de Pierre à travailler le métal est évidente sur de nombreux détails de cette prépa, bien sûr la boucle arrière, c’est un grand classique aujourd’hui même si chez pas mal de baratineurs c’est du wish mal assemblé ici c’est du boulot bien fait et l’intégration des clignos et du feu arrière est vraiment très correcte. « La selle est un modèle aftermarket modifiée chez un sellier; elle repose sur une boucle arrière sur mesure , dans laquelle j’ai inséré les clignotants et les combinés feu/stop « . 

Bien sur on est sur un shéma très classique de racer, des bracelets, rien sous la selle, des cornets… Perso j’aurais préféré un petit garde boue de la même couleur que le réservoir, même minimal, mais je respecte les choix, comme ceux des pneus, même si on sait maintenant qu’ils sont plus fait pour le show que pour réellement exploiter la santé du 4 pattes Kawa. Les pneus ça se change, ce n’est jamais le problème. Et surtout !! Surtout, il n’y a pas de bande à la con sur la ligne d’échappement, ce serait dommage, d’ailleurs puisque le boulot est superbe, pourquoi y coller cet immonde cache misère ?

Ce que j’apprécie surtout c’est le soin apporté à la finition, le choix des accessoires ajoutés, les rappels de couleurs discrets ici et là, le beau carter d’embrayage gravé, confié au talentueux Bruno Zammit de bruzz-engraver.com. Vous y verrez la fameuse bonne étoile qui protège l’atelier et quelques motifs qui lui sont chers.

Concernant les accessoires,  on trouve un combiné compteur / compte tours koso, des filtres à air BMC, des pneus Victory TT, un maître cylindre de frein avant Brembo PR16/18, les feux arrières viennent de chez Hightsider, du bon matos

Pour conclure il a fallu entre 250 et 300 heures de boulot pour en venir à bout et le résultat correspond aux attentes de son propriétaire, c’est l’essentiel, chacun y trouvera un point ou l’autre qui ne correspond pas à ce qu’il « aurait » fait, oui peut être, mais comme « ils » n’ont rien fait leur avis importe peu, cette KZ doit être suffisamment crapuleuse à utiliser autour de l’étang de Thau qu’elle est parfaite ainsi et si à l’Atelier Good Star on se lasse de tel ou tel choix, je leur fais confiance pour modifier ça avec talent.

Good Star Motorcycles