Eric Lobo

Eric Lobo est connu de tous ceux qui lisent la presse custom et sont familiers des salons moto, il parcourt le monde en Harley depuis 30 ans, à travers l’Asie, le Caucase, l’Altaï et le Kamtchatka, jusqu’à la banquise de l’Océan Glacial Arctique dans les territoires de nord-ouest canadien, il est l’auteur de plusieurs livres qui comptent dans le registre de l’ethno-photographie et retracent ses aventures et ses rencontres. Cette fois-ci, il n’est pas parti seul dans une aventure “Road Angels”, il a convaincu Malorie de l’accompagner.

Miss M sur sa StreetBob modifiée pour l’aventure

Malorie ou Miss M pilote la même Harley StreetBob FXBB qu’Eric, chargée de tout le nécessaire pour parcourir des routes à camions russes, renforcée de crash-bars, montée sur des roues en alu fabriquées spécialement par RICK’S Motocycles, en tout 450kg de barda à mener sur tarmac, glace ou terre… Ils sont tous les deux en route pour 500 jours, en direction de l’Everest, en franchissant ces pays : l’Europe jusqu’en Turquie, Géorgie, Kirghizistan, Tadjikistan, Afghanistan, Pakistan, Tibet… et poursuivre jusqu’en Asie du Sud-est, avec un retour prévu depuis le sud de l’Afrique jusqu’en France. 

Pour moi qui suis coincé derrière mon écran d’ordinateur en France, plus ou moins bloqué par la crise sanitaire qui nous infantilise comme des nourrissons dans les langes, suivre leurs aventures sur les réseaux sociaux est une bulle d’oxygène, même si ça me tord le ventre tellement j’ai envie de me casser aussi, je suis totalement accro à leur feuilleton autant qu’admiratif de leur trip. Et puis le 19 février… paf ! Après avoir traversé des montagnes, roulé dans la neige sans clou, voilà qu’un papy Kirghize déboule d’une petite route dans calculer personne et se jette sous les roues d’Eric… La moto et son pilote au sol, le choc est rude, le bonhomme est sonné… apnée, PLS… Heureusement Miss M est aussi et avant tout une infirmière dans l’âme, même si là, on est loin d’un bloc opé, elle gère. Eric a la clavicule cassée et après avoir pris conseil auprès d’un chirurgien qui les suit de loin et qui a vu les radios, il demande pour réduire la fracture, d’immobiliser ses épaules avec un anneau claviculaire porté nuit et jours pendant 4 à 6 semaines, cela devrait se remettre en place et se ressouder naturellement. Gageons qu’il risque fort de faire des bonds dans tous les sens bien avant.

Pourtant la Harley a morflé… quand on sait qu’elle a rencontré un gros 4×4 Kirghize, on peut quand même trouver qu’elle s’en sort bien, mais l’avant a pris cher, la fourche est tordue avec des gonflements sur le haut des tubes de fourches au niveau de la pliure… pas question de redresser à la viking sur un coin de trottoir. le disque de frein est plié, le crash bar qui a bien fait son taf par ailleurs aussi. Bref, si le pilote est froissé et attend de recalcifier, la moto attend des pièces et comme Harley-Davidson France est aux abonnés absents, il faudra compter sur les faibles moyens avec lesquels l’aventure se fait. Une association très active et d’un soutien vital existe autour de nos deux aventuriers, et un site est en place. (Cliquez ICI pour leur site ) sur ce site, vous trouverez un lien vers une cagnotte PayPal, elle vous permettra très simplement d’envoyer une somme pour aider à ce que l’aventure continue. Pour moi, il ne s’agit pas de charité, mais simplement comme on paye sa place au ciné ou au concert pour encourager les artistes, moi je trouve plus que normal de participer à ce voyage qui me fait aussi voyager. Surtout au moment où ils en ont le plus besoin. Voici le lien de la cagnotte PAYPAL

Les villageois Kirghize qui aident ces fous venus de loin à charger des motos de 450kg sur un camion à foin après l’accident.

Le casque d’Eric a bien pris aussi dans la chute, un crash-test grandeur nature dont tout le monde se serait bien passé mais qui montre que casque classLe casque d’Eric a bien pris aussi dans la chute, un crash-test grandeur nature dont tout le monde se serait bien passé mais qui montre que casque classe rime aussi avec sécurité puisque c’est la marque Qwart qui les a équipé, elle peut maintenant poser ce trophée en évidence sur une étagère au siège, il a parfaitement joué son rôle, quelle meilleure preuve de son efficacité ?

Si le don à la cagnotte ne vous branche pas, le site comporte aussi une boutique où vous trouverez surement votre bonheur, entre les livres d’Eric et les différents articles reprenant le logo de l’aventure… cliquez ICI l’important c’est de participer.