J’ai rencontré Marcello à Vérone, il présentait deux Harley XR1200 qu’il avait préparées, ce passionné de motos et de mécanique est toujours à la recherche de nouvelles solutions, inspirées de recherches et d’essais effectués auparavant par d’autres. Ces tentatives peuvent avoir été abandonnées pour différentes raisons, mais parfois, quelque temps plus tard, la technologie et les matériaux ayant progressé, certaines idées sont bonnes à reprendre. C’est donc au musée Ducati que Marcello tombe sur la fourche d’une 851 qui avait été confiée à Marco Lucchinelli durant sa période BOTT et qui fit une partie de sa gloire à Daytona au milieu des années 80. Marcello décide d’extrapoler et d’appliquer ce principe à la fourche d’une XR1200 qui ira sur piste tester tout ça en Italie, cette XR Boss qui porte le numéro 15, qu’on le voit nous détailler sur la photo, sera donc la grande sœur de la 12 sur base Bonneville EFI et de sa demi-sœur la 12.2 à carbu cette fois qui occupent les pages qui suivent. Voici le détail des éléments techniques dont Marcello et son équipe de Free Spirits ont paré l’un ou l’autre twin de Meriden.
 D’abord on a ici une transmission par courroie afin de minimiser la perte d’énergie entre la transmission et la roue arrière, mais aussi pour réduire au minimum la maintenance du train arrière (pas de graissage ni de nettoyage comme c’est nécessaire sur une chaîne). Une couronne arrière de 65 dents en alu et un pignon de 29 dents également en alu avec un insert en acier. Une courroie de 130 dents, le ratio de démultiplication reste identique à la moto d’origine. Avec cette courroie, on monte un pneu Avon Viper en 160/60ZR17 sur une jante de 4.5, on obtient une largeur totale de 168 mm.La suspension a été développée avec Bitubo. À l’arrière, des amortisseurs à gaz avec réservoir séparé. On a une bague de réglage micrométrique pour la précontrainte du ressort, et une molette crantée sur le réservoir pour la compression, tout ça pour travailler à rendre la moto plus réactive et vive en entrée de courbe. Les amortisseurs sont montés avec un support sur le bras oscillant qui permet encore d’augmenter la hauteur totale de la boucle arrière. Des amortisseurs plus longs auraient pu être utilisés, mais ils ont voulu développer ce support pour ceux qui souhaitent garder leurs amortisseurs et veulent seulement relever le cul de la moto. La fourche a été inspirée par un prototype réalisé par Ducati pour la 851, elle est seulement visible au musée Ducati. L’amortisseur additionnel est composé sensiblement de la même manière que les deux de l’arrière mais il a été conçu pour une toute autre charge et il fait 120 mm. Les tubes de fourche d’origine sont maintenant vides de tout ressort et système d’amortissement et grâce au système de guidage cela fonctionne avec plus de douceur et de rigueur. Les tés en alu taillés dans la masse ont les mêmes cotes que l’origine, les bracelets ont un angle de 8° et reçoivent sans problème les commodos et équipements de la Bonnie.
 
La combinaison de tous ces éléments résulte de la recherche pour obtenir une stabilité parfaite et permettre une grande confiance dans le comportement de cette moto (ce que confirment les techniciens de Bitubo d’abord, puis aussi Andreas Güldenfuss de MO Magazine). Les nouveaux repose-pieds en alu sont faits d’un alliage spécial développé et testé pendant dix ans en course avec Buell, ces “repose-pieds du pilote” procurent un grip et un confort impeccables dans n’im- porte quelles conditions, sec ou mouillé, sans abîmer les chaussures, la position a été bien évidemment reculée, d’environ 100 mm vers l’arrière et 55 mm vers le haut, un peu comme celle du Thruxton, le maître-cylindre d’origine est d’ailleurs conservé. Free Spirits a aussi travaillé sur une série de crash-pads, profitant de l’expérience pendant les saisons de course, ils ont mis au point un produit qui permet de dissiper l’effet de l’impact au lieu de le concentrer en un seul point pour le crash-pad du carter moteur, pour la fourche et le bras oscillant ils ont utilisé un matériau spécial qui glisse sur l’asphalte au lieu d’accrocher et de causer des casses, c’est aussi pourquoi les vis de fixation ne sont pas affleurantes, mais situées à l’intérieur du pad. Ils ont développé également ce support de filtre à air exclusif qui permet au filtre de travailler avec la partie étroite vers l’avant, la partie évasée vers l’arrière, pour éviter un effet “aspirateur” qui n’est pas forcément souhaité. Un coude spécial à 180° a donc été conçu et fabriqué en inox avec un diamètre de 57 mm, au final très léger (322 g avec la bride de fixation alors que le K&N pèse 162 g), le résultat donne une admission d’air absolument optimale, il convient toutefois d’utiliser le module électronique qui permet d’ajuster la courbe d’injection, Free Spirits le fournit également. Un prototype d’échappement 2-en-2 a aussi été mis au point qui passe de manière assez intéressante sous la selle, construit en inox avec un diamètre de 45 mm, il est terminé par des “silencieux“ maison pour un minimum de déperdition de puissance. Le disque de frein avant en 340 mm a été produit par Newfren selon les spécifications demandées par Free Spirits, couplé à un étrier axial Brembo grâce à un adaptateur spécial. Le compteur d’origine est conservé, mais, par souci du détail, Marcello et son équipe proposent un support en alu complet avec le câblage et les LED.
 La version 12.2 de cette machine se démarque par des détails comme la fourche inversée qui provient d’une Speed 2007, mais tout le système interne a été remplacé par du Bitubo, il a fallu aussi faire des tés de fourche spéciaux pour ce diamètre de 55 mm. Un disque de frein de 320 mm et un étrier radial Brembo également, à noter les roues à rayons sur cette 12.2 alors que la 12 est en jantes à batons. Les silencieux coniques sont prévus pour s’adapter à la ligne d’origine, le cul de selle et la plaque avant avec le phare lenticulaire sont encore des prototypes, mais leur mise à disposition ne devait pas tarder. Ces deux machines, sœurs presque jumelles, ont fait forte impression aux Tridays en Autriche où Marcello et son équipe ont été vraiment enchantés de l’accueil qui leur a été réservé. Beaucoup de bonnes idées ici pour qui veut affûter un peu son twin Triumph. Marcello a beaucoup d’idées dans sa musette, c’est un type étonnant. Je suis heureux de l’avoir rencontré.
 FREE SPIRITS
Via g. Marconi, 79
36010 Carre’ (vi) ITALIA
Tél. : 0445-390437 – Fax : 0445-395539
www.freespirits.it • [email protected]