C’était cette année la deuxième édition du ROCKIN’RUMBLE à la salle des fête d’Illkirch! Un événement pour tous les âges: des grand -parents aux petits enfants, c’était LE rendez vous rock’n’roll, vintage et fun à ne manquer sous aucun prétexte!

Au programme? Des cours de danse sur le parvis, des groupes tout droit sorti des années d’après guerre, avec une mention très spéciale pour le Justin Mast qui nous a proposé un set de reprise de Johnny Cash  (principalement) fait d’une manière proche de la perfection. Quel talent! Beaucoup s’y sont essayés, et beaucoup s’y sont cassés les dents. Justin lui il l’a fait avec une très grande classe, maturité, élégance et distinction ! Chapeau bas à ce jeune artiste Strasbourgeois (à peine 18 ans) que j’espère revoir fouler les scènes de France dans les prochaines années!

Les danseurs ont quant à eux littéralement mis le feu au parquet de 16h a 3h du matin sur les DJ sets proposés par les 3 DJ venus pour l’occasion : DJ HIPSHAKIN DOM (Strasbourg), DJ REBELYELL (Allemagne), HANK THE DJ (Allemagne) avec une sélection très pointues pour les amateurs du style.

DOLLAR BILL (UK) et son set ultra rock’n’roll, en format ONE MAN BAND, le quartet franco-suisse SHORTY TOM AND THE LONGSHOTS (qui ont remplacé au pied levé et avec brio RAY BLACK AND THE FLYING CARPETS) et pour finir la soirée concert: BARNY AND THE RHYTHM ALL STARS m’ont propulsé directement dans le film CRY BABY avec talent ! Du pur Rockab entre Elvis Presley, Carl Perkins, Roy Orbision, Bill Haley, pour n’en citer qu’une partie des plus connus, ont realisé, tour après tour, une prestation de haute voltige!

Le marché vintage n’était pas en reste avec des stands de disques ULTRA pointus ! Du surf, rockab, rock’n’roll soul, exotica avec les excellents stands des productions de l’impossible (from Montbéliard), et des Rockin all life long (de Nantes), possibilité de se faire tatouer par l’équipe du Lucky Electrix Tatoo club, présence Lilo Bijou sans compter les autres stands d’habits  et de décoration vintage!

 

Vous l’aurez certainement saisi, ce festival a de belles heures de revival devant lui, ou du moins c’est ce que je leur souhaite vivement!

François Vézien