La Yamaha XS de Sébastien, 38 ans de Dompierre sur Yon, en Vendée méritait qu’on lui accorde ces quelques lignes, et d’abord, que Signifie M.I.C.M ?
– M-I-C-M, Made In Chez Moi, tous les travaux sont réalisés dans mon atelier dans le fond de mon jardin (sauf la rectification de la culasse, faite par le tourneur fraiseur de Georges Martin, toujours en activité aux sables d’Olonne, et le montage des pneus).
Au départ, on a quoi ?
– La base est un YAMAHA 650XS 3L1 de 1980. Je l’ai acheté en épave, moteur HS mais avec quelques pièces, elle était destinée à faire un café racer, mais pour en avoir déjà fait je voulais passer à autre chose.
Quelle est l’idée de base ?
– Je voulais réaliser une moto simple et avec laquelle je puisse faire des bornes ! J’ai commencé par démonter et refaire le moteur. J’ai remplacé l’AAC, basculeurs, soupapes + guides, haut moteur en 750 CC, vilebrequin, les fourchettes de boite de vitesse, évidement les joints et roulements ont subi le même traitement.

Qu’elles autres modifs ont été effectuées ?
– J’ai remplacé l’allumage d’origine par un KENEDY (une boite de Bretagne si je ne me trompe pas) de très bonne qualité, j’ai pu ainsi supprimer la batterie, du coup elle ne démarre qu’au kick. Le faisceau est entièrement refait et dissimulé, passage dans le cadre et dans le guidon.La carburation est confiée à des DELLORTO PHF 36 avec des pipes et tulipes taillées dans la masse.

Le réservoir en aluminium a été fabriqué par un artisan Anglais, le bouchon de réservoir provient d’un camion SAVIEM. J’ai modifié le cadre sur toute la partie arrière, j’ai relevé la boucle de 40 mm pour passer la jante en 18 pouces, j’ai installé des amortisseurs YSS, je pense y placer des fournales dans l’avenir, toute est soudé au TIG, j’ai intégré le phare arrière dans le passage de roue. Les jantes proviennent d’un 750 TX, j’adore leur profile en H.

J’ai usiné un cache compteur dans un bloc d’aluminium pour la cacher la finition de la réplique d’un compteur SMITH. J’ai ajouté quelques touches de laiton et cuivre sur des pièces usinées. J’ai réalisé la peinture en noir brillant de chez restom.

J’ai passé beaucoup d’heures à monter, démonter, rectifier, mais c’est le jeu du fait main, elle n’est pas parfaite mais le travail est fait avec beaucoup de soins et dans le détail. J’attache beaucoup d’importance à réaliser les travaux moi-même

En conclusion, voilà une base de Yamaha 650XS qui était une épave et qui est devenu une très belle moto en 750cc qu’on a tout de suite envie de kicker pour aller rouler, s’arrêter à une terrasse (quand elles ouvriront à nouveau) pour regarder avec plaisir tous les détails de bon goût qui la constituent ; les jantes alu au profil H, la superbe ligne d’échappement en 2 en 1, la selle simple est élégante et plein d’autres touches perso. Bravo à son concepteur qui vient de la terminer et n’a pas encore eu le temps de faire beaucoup de kilomètres à son guidon, il doit lui tarder que le printemps revienne.