Un ou une thérianthrope est un dieu ou une créature mi-humain, mi-animal, et plus spécifiquement, un être humain qui se transforme en animal et vice versa, tel que le loup-garou par exemple, alors il est lycanthrope. On a commencé à parler de Benedicte Waryn dans le petit monde de la moto quand elle a posé certaines de ses créatures sur des choppers ou des racers, mais son bestiaire existait auparavant, walrus bucheron, chien débraillé ou cerf érudit, son trait fin et précis à l’encre de chine avait donné vie à tout un univers avant que l’univers de la moto n’y intervienne.

capture d’écran du site internet de Benedicte Waryn : https://benedictewaryn.bigcartel.com/

Et puis donc, certains de ces animhommes ont chevauché des motos et le buzz a commencé par ici. Comment ne pas être touché par ces mises en situations anthropomorphiques avec deux roues à moteur ? Pour cet artiste du nord dont le talent est de rendre les expressions des visages saisissants de réalité (allez explorer son site, vous m’en direz des nouvelles), donner à ses personnages des têtes d’animaux pouvait surprendre, pour moi qui suis persuadé qu’il y a plus d’humanité dans le regard de mon chien que dans celui de Z, cela ne m’a pas du tout étonné. Son bestiaire est plus humain que nature et on ne serait pas étonné de voir arriver le lièvre sur son petit racer deux temps ou le loup sur sa brèle lors d’un meeting moto.

capture d’écran du site internet de Benedicte Waryn : https://benedictewaryn.bigcartel.com/

Et puis sont arrivés ces fameux portraits de profils, ces humains cette fois point d’animaux, tous regardant vers la droite, tous au trait, noir sur blanc, comme prêts à devenir des timbres poste d’une autre époque, ou des lithographies en taille douce. Hommes, femmes, jeunes, vieux, casques jet ou intégraux… tout de même nettement plongés dans un monde plus ou moins vintage, celui dont je partage le penchant avec mon camarade Jérôme de Un Pneu dans la Tombe qui est un (très) proche de l’artiste. J’avais vu les portraits publié séparément et plusieurs de mes amis avaient craqué pour l’un ou l’autre, voire pour toute la série… j’attendais qu’une compilation sorte, c’est chose faite. Il ne m’a pas fallu longtemps pour trouver le bon de commande et enfin de recevoir ce chef-d’œuvre qui est passé aussi sec sur mon mur, le résultat est saisissant.

Retrouvez la page du site de Benedicte Waryn où commander ces 12 portraits, dont certains inédits,
format 70x100cm (27.5″x39.3″) – Papier 170gr – Matt white ici : benedictewaryn

capture d’écran du site internet de Benedicte Waryn : https://benedictewaryn.bigcartel.com/