On ne présente plus JV Performance, cet atelier basé non loin de Lausanne aime et prépare de belles mécaniques, du gros V8 US ou du flat allemand avec toujours une passion pour les chevaux vapeurs, les centimètres cubes et les finitions soignées. Cette fois c’est une BMW R80 RT qui passe entre leurs mains pour le bonheur d’un client exigeant. C’est Jorge le père et Giorgio le fils qui nous parlent du processus de transformation de ce flat-twin :
– Parlez-nous de ce nouveau projet :
– La base de ce projet est une BMW R80 RT de 1991, anciennement utilisé par la police Lausannoise. Pure coïncidence ou signe du destin, le futur propriétaire de celle qui fut une blanche aux gyrophares se trouve être policier.
– Quels ont été les directions de travail cette fois ci ? :
– Ce projet a pour but de marier le chic, la praticité et la sobriété. « Le client voulait une moto simple, sobre avec laquelle il pouvait se déplacer au quotidien, un vrai daily.
– Comment se passe le chantier sur ce type de moto ? :
– Comme tout projet chez JV Performances, la moto commence par être mise à nue afin de repartir sur de bonnes bases. Après quelques mesures du gabarit pilote et de la position escomptée, les premières lignes surgissent.
 
– Quels furent les impératifs fixés par le commanditaire de la moto ? :
– Le client voulait une moto avec laquelle il pourrait occasionnellement rouler à deux, tout en gardant des lignes ramassées. Le châssis a donc été fabriqué en une place et demie avec de cale pieds rabattable.
– Et techniquement quels sont les point forts de ce projet ? :
La partie cycle a été améliorée en lui faisant perdre quelques kilos et en revoyant certains points de la géométrie. Les gens ont tendance à croire que les vieilles BM sont des tanks superlourds et  peu maniables, mais c’est tout le contraire. Ces motos sont plutôt bien pensées et ont un centre de gravité très bas ce qui la rend agile et donne une impression de légèreté.
– Comme toujours chez vous les détails sont importants, parlez-nous en :
– Un réservoir de R80 GS fait office de gourde à carburant. Afin de diminuer la masse qui semble imposante au vu du petit arrière, la partie inférieure du réservoir a été peinte en noire en suivant la ligne du nouveau châssis. Un gris bleuté vient habiller le dessus du bidon qui est délimité par un filet noir afin d’adoucir le changement de couleur.
– D’autres touches de sur-mesure à signaler ? :
– Une selle faite sur mesure en similicuir brun clair fait office de repose fesse, celle ci à été travaillée de façon à la rendre moins volumineuse mais garder un certain confort pour un daily. Les surpiqures rouges en forme de losange donne un effet « chic » à la belle.
 
– Beaucoup d’éléments ont été fabriqué maison pour cette moto ? :
– Les pares boues brossés, s’intègrent dans le style scrambler et permettent de limiter les
éclaboussures en cas de pluie. Le support de plaque centré derrière la roue arrière permet de garder une certaine symétrie et également de réduire les projections dans le dos.
Le système électrique des vieilles motos de Police est un véritable sapin de noël dû aux nombreux accessoires réglementaires. Celui ci a été complètement revue afin de simplifier au maximum le câblage et garder uniquement le strict minimum.
La ligne d’échappement d’origine est mise à la benne et remplacé par une ligne fait maison
homologuée. Deux silencieux en positions basse laissent respirer le vieux boxer et vous laisse la banane à chaque montée en régime. La position des silencieux a principalement été définie afin d’éviter les brulures pour le passager.
 
 Au final une très belle BMW utilisable au quotidien, parfait équilibre entre un parti-pris esthétique très dans l’air du temps, des finitions ultra soignées et de très bonnes idées dans la réalisation. Jorge et Giorgio ont encore sorti une belle réussite, dans la discrétion et la classe qui est leur signature. Si vous allez vers Lausanne, passez les voir, ils ne sont pas si loin de la frontière française à quelques kilomètres de Métabief.
 
 Le site internet de JV Performance en cliquant ICI
Le lien vers leur page Facebook en cliquant ICI