Le PépoTour Base Nato 2023, 2e épisode

Le deuxième jour, un jour plus cool dans ce périple à vive allure, le PepoTour tient ses promesses, les braves qui le font aussi. On pousse des blocs de beton, on passe dans l'eau et on mange des côtes de bœuf.

0
1158

Jour 2
275 kilomètres
Il est minuit, j’arrive pas à refaire Tomber la pression. La température est tombée à 4 degrés, mon duvet decath à une étiquette ou il est bien mentionné que sous 0 degrés on pourrait y passer, mais après la journée qu’on vient de passer plus rien ne m’inquiète. Pour ce deuxième jour j’ai prévenu les gars que ça serait un moment cool, pour se remettre de nos émotions. J’arrive à m’endormir et le soleil me tire de ma courte nuit à 6h30. Je sors de ma tente illico pour aller profiter de la base NATO. Un petit trou dans le grillage laisse de la place pour passer et malgré tout un tas d’ecritos dissuasifs. Cette base n’est pas un spot très connu, déjà c’est assez difficile d’accès, ensuite ça fait aussi un peu flipper. Les grandes paraboles au nombre de 4 étaient un point relais pour l’OTAN et la sécurité en place est vraiment impressionnante. Je m’infiltre avec prudence dans les sous sols et tout ce qui est ouvert. Sur un des bâtiments on distingue par une ouverture le poste de commande, on dirait que Fantômas va débarquer pour mettre en œuvre son plan diabolique.

Je redescends au Camp et ça commence à sortir des tentes, les yeux sont petits, les traits tirés. On déballe les cafetières italiennes et on commence à se réchauffer au rythme du soleil qui se manifeste de plus en plus. On me demande quand nous partons et je réponds qu’il n’y a pas d’heure ce matin, l’atmosphère s’en trouve encore plus détendu. Dix heures arrive et les motos sont prêtes. J’ai un pincement au cœur je ne sais pas quand je vais revenir, la première fois c’était il y’a 3 ans.

Programme du jour 275 kilomètres, nous sommes au dessus de la Spezia et nous passerons par les cinques terres pour retomber sur la Toscane avec pour point de chute un gîte dont l’accès sera difficile. La route du matin est droite, urbaine. Pour accéder aux collines Collines colorés des pentes et vignes de ce secteur. On passe quand même de grandes routes à de toutes petites ruelles ou les maisons paraissent comme irréelles tant elles sont merveilleuses. Des gens sont là? Ça n’est pas une carte postale ? Non, il y’a bien des chanceux qui peuvent vivre ici sans aucun voisins. On s’arrête à une petite gargote au dessus des villages paradisiaques. La mer est d’un bleu vif incroyable et les maisons blanches, roses, jaunes. Tout ça est trop beau pour être vrai, on casse la croûte sur place tant le coin est beau, je parle en italien à la jeune serveuse qui me parle en anglais systématiquement. Après quelques bibites, ristreto, limonata lemon, et foccacina ( ça sera notre nourriture pour un moment sur le voyage) je lance le départ et annonce que nous avons 6 heures pour faire 200 kms et parvenir au gîte.

Nous allons sortir des pentes des cinques terres et faire un bout de route pour rejoindre les territoires inaccessibles. J’ai prévu une route un peu incertaine pour sortir de cette presqu’île et j’ai un doute.

En effet au détour d’un accès qui pointe sur le haut d’une montagne au-dessus de la mer, j’aperçois un panneau qui indique que l’itinéraire que j’avais prévu est fermé à la circulation. Nous sommes dimanche et il y a beaucoup de monde sur les chemins, je demande aux locaux et je comprends vite que je ne dois pas dépasser cette frontière. Hors la route unique qui permet de passer outre cette impasse est aussi en travaux et semble totalement fermée. J’étudie mon gps, je cause avec un gars qui promène son chien, il me dit sa passe pas, alors ni une ni deux je décide qu’on passera quand même. Et coûte que coûte. Parceque c’est comme ça .

En effet après 2 kilomètres de grimpette, deux énormes blocs de béton sont face à nous pour nous barrer le passage. J’envoie en éclaireur un compère pour observer la situation et décider de notre avenir, il revient assez optimiste et on décide de pousser Manu militari l’un des blocs pour créer 50 cm de passage entre le vide et nous. Il faudra 6 hommes sur les sept pour décaler le bloc et non sans mal. Mais on fait passer les motos en assurant au maximum pour éviter la chute dans le précipice. On passe finalement le petit tracas sans problème, la troupe est stimulée et c’est tombé à point. On s’arrache de la zone de la Spezia en accédant par monts et Collines aux frontières de la Toscane

La journée se passe sans trop de problème et le soir arrive par contre lui très vite. Je fouette le groupe pour accélérer la cadence et malgré le petit kilométrage du jour je vois bien que ça se traîne un peu. Alors je stimule toute l’équipe par une attitude dynamique et sportive. Nous arrivons en Toscane et dans les petits villages qui sont accrochés aux vignobles locaux. Le soleil lui n’est plus qu’à quelques encablures de la fin de la journée, nous arrivons au moment où le goudron s’efface et le chemin se transforme subitement en piste pour enduriste confirmé . Les trails de l’équipe partent devant et nous les routières d’un autres temps luttons en première pour passer entre les cailloux ( mais c’est ça qu’on veut)Une petite chapelle pointe son nez et on s’arrête. Je dois réaliser un souhait que toto, ma compagne m’a demandé. Elle m’a confié un Napoléon en bronze que je dois mettre dans la fontaine bénite qui se trouve devant l’édifice. Je dois faire un vœu pour elle alors je procède religieusement.

On arrive non sans mal au bout de l’objectif et Paolo nous fait l’accolade typique à l’arrivée. Il est bien content là dans son gîte au milieu de nulle part de voir arriver ces 7 zouaves assoiffés et affamés, nous on sera bien content de passer une superbe soirée avec une côte de boeuf de 2 kilos et des tas de trucs à manger tous aussi bon les uns que les autres. Assommés on se couche un à un dans nos tentes pour un réveil militaire puisque demain c’est le jour du retour, le.jour hard qui sera pire que les deux premiers. Celui où la limite de la résistance et de la persévérance sera atteinte

Bonne nuit 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.