J’ai regardé High-Side dernière mouture

113

La version TV de Moto & Motards étaient diffusée cette semaine

Le ton est donné dès les premières images sous la forme d’une affirmation bien péremptoire ; « la meilleure émission de moto à la télé, pour une raison simple, c’est la seule »… Il faut pour étayer ce postulat partir du principe que la mauvaise foi et le carburant principal de toute l’équipe, car c’est pour le moins faux. On peut en dire ce qu’on veut, mais Motorsport TV continue de diffuser Party Cycle chaque mois, et je l’ai regardé aussi, c’est bien de motos qu’il s’agit. Ceci-dit, High-Side cuvée 2017 est cent coudées au dessus c’est indéniable, on ne peut pas leur enlever ça, ils ont bossé, ils ont fait d’énormes progrès et se sont entourés de vrais pro et ça se voit. Pour ceux qui ne les connaissent pas, les gars et la filles qui constituent le staff de l’émission sont issus du magazine Moto&Motards, ce quasimensuel (10 numéros par an) est un phénomène : Conçu et fabriqué dans le sud de la France, il touche un fort lectorat friand de grosse blagues, de wheeling et de stoppies, de grosses cylindrées sur route ouverte, grosso modo les mecs qui ont été élevés au Joe Bar Team et leurs nanas (qui ont des oreilles en fourrure sur leur casque en général) ou d’autres nanas qui elles te laissent sur place avec leur ER6. Bref c’est bien particulier, mais ça taille des croupières à tout le reste de la presse spécialisée (leurs ventes sont bluffantes). Donc, dans l’ordre, Bader, Steph, Ponpon, Will et Karine sont le noyau dur du mag et se retrouvent tous ensembles avec d’autres, aux commandes de l’émission.

High-Side-4


Si la version 2017 de High Side est si aboutie ce n’est pas du au hasard mais au boulot, depuis 2010 on peut trouver des vidéos d’eux sur youtube, franchement je ne vous les conseille pas, restez-donc sur la bonne impression que pourra vous laisser cette nouvelle saison. Cependant, chacun de ces coups d’essai leur a donné l’expérience et on sent qu’ils ont écouté et travaillé sur (presque) tout ce qui était perfectible. La version précédente était une sorte de copier-coller de Top Gear, en français et à moto ; un hangar, un canapé, des blagounettes un peu récitées… pas terrible. Cette fois-ci, un vrai plateau a été monté sur le tarmac du Castellet dont les bandes bleues très graphiques font un décors parfait.

Et donc comment elle est cette version 2017 d’High Side ?

Je ne suis pas vraiment bon public et j’ai plutôt la dent dure, de plus j’ai tendance à être jaloux quand c’est trop bien et que je n’en fait pas partie, pourtant je dois bien reconnaitre que le positif l’a, pour moi emporté sur les quelques critiques que je pourrais encore faire aux deux premiers épisodes qui viennent d’être diffusés, j’ai passé deux fois un bon moment et je serai devant les deux prochains, en fait même je les enregistre pour mieux les regarder en plissant les yeux comme un sadique pour y trouver des trucs à redire. On commence avec un sujet sur les motos française, alibi pour balancer quelques piques aux pouvoirs publics qui n’ont jamais soutenu l’industrie moto en France, ce qui est rigoureusement exact, et aussi pour informer sur le fait que c’est pourtant le pays qui vend le plus de motos au monde, rapporté au nombre d’habitants. Le fait qu’on apprenne des choses et que l’accent soit mis sur ce qui fâche, voilà deux des points qui pour moi sont le plus positifs de toute cette histoire, mais ça n’est pas fini. Donc Voxan, Avinton et Midual sont essayées et wheelinguées (c’est leur spécialité, me demandez pas pourquoi… c’est comme ça, vous c’est la raclette, eux c’est de cabrer comme des benêts…) sur des routes magnifiques d’Auvergne, on verra même l’Auberge du Guéry au fond, au bord du lac du même nom. Les arguments qui mènent à la conclusion de ce comparatif un peu improbable sont plutôt bons et amènent même un peu d’émotion de la part de Steph Lacaze lorsqu’il parle de Voxan et des regrets que lui inspirent la disparition de cette marque.
High-Side-2

 Alors qu’est ce qui ne va pas ?

Il n’y pas grand chose qui ne va pas, l’image est excellente, même avec un drone, le montage est très bien fait et très rythmé, les présentateurs s’en sortent fort bien globalement et on sent vraiment le boulot de préparation.  Un sujet très fun ensuite avec 3 mobylettes marquantes donnant lieu à quelques cascades bien fun : Une 103 Peugeot opposée à un Honda Amigo et à un Vespa Ciao à bout de souffle… aucune chance pour le cyclo Jap et l’Italien, mais encore une fois ce sujet dure des plombes et tire la blague en longueur, dommage. Le sujet clé arrive ensuite avec l’idée d’aider quelqu’un de connu à toucher le slider sur le Paul Ricard perché sur la moto de ses rêves, c’est la brute Etchebest qui s’y colle pour le premier et ce sera Kassovitz pour le second, les deux séquences sont vraiment bien menées et on aimerait y apprendre encore plus de choses sur la technique puisqu’à chaque fois le pari est gagné, j’ai eu l’impression que cette séquence là était trop courte pourtant. Alors que d’autres séquences tirent en longueur, le sujet sur la CB500 et son éventuelle suprématie sur ses descendantes est marrant mais semble durer des plombes… et puis s’il est légitime de la comparer avec la CB500F actuelle leur adjoindre une MT07 de 200cc supérieure est un peu étrange, en plus aux mains d’Adrian le stagiaire qui assure comme un brute c’est encore un peu plus biaisé. Est ce qu’une ER6n de chez Kawa n’aurait pas été plus indiquée ?
Alors bien sur, si la référence ultime en la matière c’est Top Gear (version anglaise of course) on se voit mal demander un peu plus de didactique, un peu moins de blagues un peu récitées entre deux sujets, (il manque juste les rires enregistrés de Benny Hill des fois), les gens veulent sans doute du fun, du superficiel, du flashy… mais par exemple lors du tuto qui met en scène (c’est le mot) leur pote mécano Franck Nourry, par ailleurs boss de Thornbikes et génial metteur au point (les mécaniques qu’il a préparé ont tout gagné là il faut aller très vite). la séquence reprend le principe du chef mécano irascible (vous en connaissez des patients ??) et de son arpette pénible et gaffeur…Ok, bonne idée, mais à force de grossir le trait, c’est plus un tuto c’est un sketch, et c’est dommage, on a compris que Bader va faire tomber le moteur, mais on aimerait plus de conseils méca, c’est pas n’importe qui le mécano, il pourrait être là pour autre chose que de sur-jouer le méchant…
High-Side-3
Alors en conclusion il ne manque pas grand chose à High-Side pour être parfaite, à mon sens, d’une part, l’adjonction de quelqu’un qui ne soit pas interne au magazine pourrait apporter un contrepoint à ce qui reste une forte tendance générale, ils et elles sont globalement sur la même longueur d’onde, ça ronronne donc bien, les vannes sont toujours les mêmes, Lacaze est vieux, Bader casse des motos etc… D’autre part, certaines séquence pourraient s’étoffer et d’autres un peu réduire, le tout n’en serait que plus digeste, un peu moins de blagounettes récitées façon plus belle la vie, et un peu plus de technique, méca ou pilotage… mince ce sont TOUT et TOUTES de très bons pilotes, alors ??
Séance de rattrapage sur le site de RMC Découverte en cliquant ICI