Novembre 1989 c’est déjà l’Histoire, avec un grand H puisque c’est à ce moment là que le mur tombe, que des hordes de Traban et de blonds à nuques longues et pantalons beiges pat’def déferlent de l’est vers l’ouest, alors que dans le même temps des hordes de promoteurs immobiliers allaient dans l’autre sens tout acheter au prix de la verroterie en prévision de la gentrification future. Puisque le film dont Charlize Theron est l’héroïne se déroule pile à ce moment là, il était important que tout y soit reconstitué fidèlement, du clin d’œil anti-apartheid sur un double-decker bus de Londres à la déco de l’aéroport de Berlin Ouest de l’époque.
 C’est d’ailleurs à la sortie de l’aéroport de Tempelhof, aujourd’hui fermé depuis 2008 qu’une moto jouera son rôle de figurante, une BMW R90S orange daytona sur laquelle l’actrice française d’origine algérienne, Sofia Boutella suivra Charlize à travers Berlin. C’est les quelques images fugaces de cette moto qui semble parfaitement restaurée qui m’ont simplement donné envie de publier ce bref article.

Sofia Boutella dans le rôle de Delphine, une espionne française à Berlin
 C’est assez rare pour être souligné, Atomic Blonde est un bon film d’action plutôt violent donc chaque détail est soigné, la bande son égrène les hits des années 80, ceux d’Angleterre comme Blue Monday de New Order ici interprété par Health ou Personnal Jesus de DM, Cities in Dust de Siouxie, London Calling des Clash. Mais aussi 99 Luftballons de Nena ou Der Kommissar de Falco pour la caution allemande. J’en oublie volontairement pour ne pas faire de liste, mais le score de ce film est parfait, on peut trouver la liste exhaustive ici,
Pour rouler à moto ou se fritter avec le KGB, tout le monde est en talons haut dans ce film