Depuis Madrid, l’atelier d’XTR sous la houlette de Pepo envoie encore une Mash tout en travers, elle s’appelle Di Traverso.

Partant encore une fois d’une MASH five hundred, Pepo a préparé dans son atelier de Madrid une sacré sauterelle pour rouler tout en travers sur les pistes en terre. Le cadre d’origine est modifié avec un nouveau berceau maison, le bras-oscillant de type cantilever est maison également. Un frein à tambour arrière de SR500 monté sur une jante supermot de Derbi et un mono-amortisseur Betor assurent les arrières.

Pour que l’avant suive la cadence, une fourche de Yamaha XJ600 a été choisie, les leviers de frein et d’embrayage sont des Gonelli. La roue avant est aussi un moyeu de SR500 rayonné au milieu d’une jante supermot de Derbi, les protections de fourche sont signées XTR.

Pepo a cherché aussi chez Gonelli les poignées et la commande d’accelérateur à tirage rapide, le réservoir vient d’une Ducati 160 Sport et a été modifié pour adapter une pompe à essence et une jauge. Le bouchon est un monza

La selle de type dirt-track et son revêtement sont fait maison par XTR, les repose-pieds proviennent d’une Yam R1, Regina a fourni une belle chaîne en or, ou en tout cas dorée… Une batterie Lipo anime tout ça, il faut du jus pour l’injection électronique.

Le fitre à air DNA et l’échappement deux en un Supermario avec son mégaphone participent à faire respirer cette bécane. Les plaques numéro sont faires maison, la peinture par Pintumoto.
 Photos : Cesar Godoy.